Acces rapide :

Economie

Longessaigne

Village de Longessaigne

Longessaigne est située au nord de Chamousset-en-Lyonnais, entre les communes de St-Clément-les-Places, Chambost-Longessaigne, Villechenève, Montrottier et Brullioles.

 

 

Le patrimoine

L’Eglise

Elle est de style roman (construite en 730-750) et possède une voûte en bois rénovée dans les années 1990. Les sculptures de la façade ont été réalisées par DARNAS. Le clocher a été reconstruit dans une forme inhabituelle pour la région. On retrouve cette particularité sur le logo de la commune. Plus rond, il possède cinq cloches anciennes et quatre cadrans d’horloge. Le bourdon de 2600 kilos est le plus gros du canton et date de 1846. Trois personnes dévouées perpétuent la tradition en sonnant les cloches pour différentes cérémonies (baptême, mariage…)
Le mécanisme de l’horloge fonctionne encore, ainsi que le carillon.
A côté de l’Eglise, il y avait une petite chapelle dans laquelle maintenant se donnent les cours de catéchisme.

Devoir de mémoire.

-    Au lieu-dit Les Auberges, se trouve une stèle commémorative aux maquisards, résistants et soldats tués pendant la Seconde Guerre Mondiale dans l’enclave du Rhône et Loire.
-    Plus énigmatique est l’histoire du monument aux morts du village ! Il fut inauguré en 1921, et représentait l’aigle allemand terrassé par le coq français. En 1940, par peur des représailles, les habitants du village enterrèrent cette sculpture. A la fin de la guerre, quand on voulut la récupérer, impossible de retrouver sa cachette ! Depuis, les Bédouins la cherchent toujours…

Le Boidon

Le Boidon est un muret de pierres circulaire d’un mètre de hauteur rempli de terre où a poussé un tilleul planté à l’époque de SULLY. Il faisait la fierté des Bédouins mais a dû être abattu suite à une maladie en 1979. Il a aussitôt été remplacé par un autre tilleul.
Pourquoi « Boidon » ? Selon la légende, suite à une querelle de clochers, quelques habitants de VILLECHENEVE décidèrent de couper l’arbre. Pour le sauver, les habitants de LONGESSAIGNE, appelés depuis lors Bédouins(*) lui donnèrent de l’eau en prononçant « bé don » (bois donc) qui devint Boidon.
* Il s’agit d’une version, car les avis divergent, quant à l’origine de cette appellation.

Le Tunnel

Situé non loin du terrain multi-sports et remis à jour par l’association « Les Fouineurs Bédouins », ce tunnel, long de 140 mètres, est un vestige de la ligne de chemin de fer L’ARBRESLE/PANISSIERES dont la construction a débuté en 1906 et qui a été interrompue par la Grande Guerre. Ce devait être une voie métrique qui devait comporter un embranchement aux Auberges avec la voie PONTCHARRA/SAINTE-FOY-L’ARGENTIERE.

La Tour du Canet

Elle est l’un des derniers vestiges du Moyen Age, puisqu’elle faisait partie d’un château construit par Anguent CANET, page de Louis XV. Le hameau a alors gardé le nom.

plan de Longessaigne

La commune en images

  • Aire de pique-nique
  • Place du Boidon
  • Clocher de Longessaigne

La mairie

Les chiffres

  • Altitude : 700 m
  • Superficie : 1192 ha
  • Population : 616
    Bédouins
    (Source : Source : INSEE - population totale, RP 2012 en vigueur au 1er janvier 2015)
Logo de Longessaigne
longessaigne.net