Acces rapide :

Economie

Montrottier

Village de Montrottier

Montrottier est situé à l'extrème nord-est du canton. La commune a pour communes frontalières à l'ouest, Villechenève, Longessaigne et à au sud, Brullioles.

Le patrimoine

Le Suel du Dîme

Le « Suel » était un lieu où l’on battait le grain au fléau, et plus tard à la batteuse. Quant au mot « Dîme », il qualifie un impôt correspondant au dixième des récoltes et des troupeaux, donné au profit de l’Eglise. A MONTROTTIER, elle était donnée au seigneur prieur. De hautes maisons formant murailles dominent la place. Ce sont les anciens remparts du château auxquels ont été accolées les habitations.
Le Suel du Dîme servait de champ de foire, et jusque vers les années 1980, s’est tenu le marché aux fraises.

La rue de la Dîme

Une très ancienne porte cloutée avec heurtoir ferme la traboule. Certaines maisons ont conservé leurs petites ouvertures d’origine, et l’on devine encore sur quelques unes leurs meneaux.

La Place de la Basse Cour

Ce terme désigne dans les châteaux la partie où vivent les domestiques, par opposition à la haute cour où vit le seigneur.
L’entrée des maisons se fait à l’étage. Autrefois, les rez-de-chaussée étaient habités ou servaient d’ateliers particuliers pour le tissage du chanvre. Les métiers à tisser la soie se trouvaient en revanche à l’étage. Les encadrements de fenêtres du grenier sont généralement en bois. Des poulies servaient à monter le bois ou diverses denrées.
Une pompe, au milieu de la place, a remplacé le puits.

L’Eglise

La chapelle du prieuré, appelée chapelle Saint-Etienne, devint l’église paroissiale à partir de 1808. Avant cette date, le culte paroissial était assuré dans l’église de Saint-Martin. En 1821, elle fut réparée afin de pouvoir accueillir tous les fidèles : il fallut agrandir la nef à partir de la tourelle, élargir les fenêtres existantes et en percer de nouvelles.
La tourelle pentagonale sert de montée au clocher. Sur la porte à fronton ogival, on voit un écusson aux armes de Guichard de Pavie : « Vairé d’or et de sinople » et l’inscription « Eccla Beate Marie prioratus Mot Rotri » (« Eglise de la Bienheureuse Marie, prieuré de MONTROTTIER »).
Sur la face Est du clocher est apposé le blason des d’Albon : « de sable à la croix d’or ». La famille d’Albon a fourni de nombreux prieurs à MONTROTTIER.
Le clocher de l’église, de style gréco-byzantin, surmonté d’une croix grecque, a été refait suivant les plans de l’architecte DESPIERRES, suite à un incendie qui avait ravagé le dôme en 1883. Touchant l’église, on voit un blason sur le mur de la sacristie aux armes de Guichard de PAVIE.

Les halles

Ce bâtiment est transformé maintenant en salle des fêtes. Les ouvertures ont été vitrées de part et d’autre. La charpente redevenue apparente se fait remarquer par son élégance.
La construction d’une halle ou la création d’un marché requérait une autorisation royale. Le prieur Claude d’ALBON obtint les lettres pattentes du roi Louis XIV en 1693, confirmant le privilège des marchés. Ce fut à cette époque que les halles furent construites, en dehors de l’enceinte, mais à la porte du château.
La configuration du bâtiment (des murs de maçonnerie ferment ces halles) peut laisser supposer, d’une part qu’elles ont servi de stockage pour les produits de la dîme, d’autre part qu’elles étaient utilisées par le prieur pour rendre la justice. La prison était située… dans les WC actuels !

La porte de l’enceinte et l’enceinte

Au sud de l’église, un portail ogival a servi d’entrée au prieuré. Un écusson mutilé devait sans doute porter les armoiries de Guichard de PAVIE.
Certaines maisons paraissent très anciennes. Jadis, les habitants recherchaient la sécurité en construisant leurs maisons autour du château-prieuré. C’est ce qui donne au vieux village une organisation en colimaçon.

La rue principale

Au XIXe et au début du XXe siècle, les commerçants et artisans y étaient nombreux. Les Lyonnais venaient à MONTROTTIER en villégiature. L’hôtellerie y jouait un rôle important.

La chapelle Saint-Martin-des-Périls

Elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Eglise paroissiale jusqu’en 1802, elle a été récemment restaurée avec la volonté de mettre en valeur ses peintures murales intérieures et ses différentes époques de construction et de restauration, allant du Xème siècle à nos jours.

Plan de Montrottier

La commune en images

  • Chapelle Saint Martin
  • Eglise de Montrottier

La mairie

  • Maire : Bernard CHAVEROT
  • Adresse :
    Le Bourg - 69770 Montrottier
  • Horaires :
    Mardi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
    Jeudi de 9h à 12h
    Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
    Samedi de 8h à 12h
  • Tél. : 04 74 70 13 07
  • Écrire à la mairie : Envoyer un mail à la mairie de Montrottier

Les chiffres

  • Altitude : 680 m
  • Superficie : 2317 ha
  • Population : 1386
    montrottois
    (Source : Source : INSEE - population totale, RP 2012 en vigueur au 1er janvier 2015)
Blason de Montrottier
montrottier.fr